Artiste Visuel

François Dejardin

Autoportrait – 2013

Issus d’une mère et d’un père artistes s’étant rencontrés à l’Académie des Beaux-Arts de Liège , j’ai été directement plongé dans l’odeur de la peinture à l’huile, de la térébenthine , du fusain …
J’ai été très vite stimulé moi-même vers le dessin, les couleurs , des sujets du quotidien, des questions, des peurs … Tout ce qui passe par l’esprit d’un jeune enfant qui découvre la vie.
Durant toute la durée de mes études primaires, j’ai persisté dans ce sens, m’interessant très rapidement à la bande-dessinée avant même de savoir lire , Hergé était mon idole …
C’est ainsi que j’ai moi-même commencé à en faire , publiant des petits journaux que je photocopiais et tentais de vendre de porte à porte …
Je me rappelle même avoir envoyé une de mes planches chez Casterman qui me répondit avec pleins de conseils et d’encouragement.
A l’âge de dix ans, j’ai participé à un concours d’affiche pour la ligue anti-tabac et, au milieu de dizaine d’étudiants bien plus âgé que moi, remportais un prix …
Vers l’âge de 12 ans, je me suis alors intéressé à l’informatique et aux premiers ordinateurs personnels , toujours dans un but créatif et concevant mes premiers jeux pour lesquels je réalisais l’ensemble des graphismes pixel par pixel avec seize couleurs disponibles.
Vers 17 ans , j’ai voulu me faire engagé dans une société de création de jeux vidéos , mais mon père , alors directeur de l’Académie m’a persuadé d’y terminer mes études …
Ce fut un réel choc, je revendis l’ensemble de mon matériel informatique pour me procurer du matériel artistique , termina mes études secondaires, puis poursuivis celles-ci en supérieur dans la section « peinture de chevalet » … Des années fantastiques , emplis de partage , de philosophie plus que de techniques , de grands personnage tels que Jean-Pierre Ransonnet ou encore Freddy Beunckens et Guy Vandeloise …
M’étant en même temps à nouveau intéressé aux balbutiements d’internet , j’ai trouvé assez rapidement après la fin de mes études du travail dans le web design et ai poursuivi dans cette voie durant environ cinq années avant de vivre une période très sombre après le décès soudain de ma mère… période qui dura une dizaine d’années.
Sortis enfin de mes démons en 2015 , je suis revenu à ce que j’étais fondamentalement et ai repris la création artistique sous toutes les formes…
Depuis 2016, j’ai exposé plusieurs fois et continue jusqu’à aujourd’hui et sans doute jusqu’à la fin de mes jours dans cette passion qui m’équilibre et m’apporte tellement de plaisir avec si peu de moyens…